Venez, on danse en slip !La troisième édition du festival devait commencer lundi 4 mai… Et on est encore confinées ! 

Qu’à cela ne tienne, on a des idées, et vous avez un fort pouvoir de projection : on vous propose des photos, dessins, montages de ce qu’on aurait voulu essayer dans la rue ces prochains jours, à vous d’imaginer ce que ça aurait pu donner de le jouer en vrai.

 

  1. Une action théatralo-militante qu’on fantasmait dans un McDo ou assimilé. Méthode traditionnelle de l’empathie par la patate. 

Simulation de covid état grave dans un McDo pour le vider.

 

Le deuxième projet Emission de Spores à la maison : 

Un petit kit de délation qu’il faudrait proposer à tout bon citoyen.ne en ces temps troublés.
On pourrait imaginer des vendeurs et vendeuses de kit comme celles et ceux de chouchous-beignets qui déambuleraient pour accoster les passant.es.
Parce que toutes ces personnes qui mettent de la musique, ou qui osent acheter du pain, il faut bien que quelqu’un prévienne la police !

Le Kit de délation indispensable pour être un bon français sous Covid

 

La troisième tentative: 

Les plages sont fermées ? Très frustrant pour nous autres, accro à la bronzette. Alors on s’est dit que rien de tel qu’une petite séance de bronzage improvisée, dans notre endroit préféré : une bon vieux centre commercial. Les lumières agressives de cet endroit nous paraissent optimales pour le besoin de notre épiderme.

Vous nous rejoignez ?

Bronzer sous les spots des centres commerciaux, rien de tel quand les plages sont interdites.

 

La quatrième et tant attendue idée depuis chez nous. Un petit revival de slip, au milieu de la ville, petit clin d’œil hippie, petit clin d’œil cacahuète. 

Vous nous rejoignez ?

Venez on danse en slip !

On pense fort à vous,

Aujourd’hui chez nous, demain dans la rue !

 

Biges ! Arlette et ses copines.