Arlette, c’est une citoyenne qui grandit. C’est toujours une personne qui aime le risque, mais elle a un peu moins peur de demain. Même des fois, demain elle rentre dedans à pieds joints et elle fout de la boue partout. Et surtout elle vise le aujourd’hui.

C’est une ado qui veut qu’on joue avec elle, qui aime bien provoquer des émotions/réactions/réflexions et elle continue de montrer son cul parfois, pour rigoler.

C’est une personne non binaire d’aujourd’hui, toujours en lutte pour se dépoussiérer, qui a besoin des humains pour trouver des camarades, des adversaires et des ami.es. Pour fabriquer ensemble la soupe qui fait grandir.

Arlette a besoin de tester nos libertés. Elle veut comprendre comment, pourquoi, vivre libre.

Elle veut voler les projecteurs de la vie pour les braquer sur les autres, aider à péter les plafonds de verre, encourager un monde plus inclusif, plus vif où le respect des droits du vivant est plus haut que n’importe quoi d’autre.

Arlette veut proposer ses compétences et ses outils pour participer à l’émancipation des humain.es, la liberté des non-humains et tisser des relations fortes entre les deux.

La palette d’Arlette : théâtre à réaction, théâtre de l’invisible, théâtre forum, performances, installations interactives. Surtout dans la rue.

Arlette Moreau habite à Poitiers, elle est née en avril 2015 et elle t’aime.

 

 

Jusque 2020, on utilisait le texte suivant pour se présenter, on grandit certes, mais on n’oublie pas d’où on vient : 

 

Arlette, c’est une citoyenne qui veut mais qui sait pas comment changer le monde. Une fille qui aime le risque, mais qui a peur de demain.
C’est une gamine qui a besoin qu’on joue avec elle. Qui se sent super engagée, mais seule. Qui ne sait pas quoi faire de ses valeurs ; alors, qui des fois montre son cul pour rigoler.
C’est une nana d’aujourd’hui, jeune mais has been, qui a toujours l’impression d’être perdue et qui a besoin des humains, du public, pour trouver des camarades, des adversaires, des amis.

Qui a besoin de tester sa liberté. Qui veut comprendre comment, pourquoi, vivre libre.
Théâtre de rue, théâtre de l’invisible, théâtre forum, performances, installations interactives. Autant de formes participatives qu’Arlette utilise pour chercher l’humain, là où il est.

Arlette Moreau habite à Poitiers, elle est née en avril 2015 et elle a un beau camion pour sillonner les rues de France.