Il faisait froid et il pleuvait ce matin là… Mais c’était toujours mieux que d’être enfermé.

Alors avec des copines et des copains du GDPC (Groupement Départemental de Concertation Prison 86) on à fait une sortie bien remarquée sur les marchés de Poitiers. Et puis c’était les Journée Nationale Prison, fallait bien marquer le coup.

Par petit groupe on a déambulé dans les allées du marché, d’une cellule à l’autre….d’un emplacement d’enfermement fictif à l’autre. Le regard chargé par le poids de l’emprisonnement et de ces dérives. Ces détenus d’un jour se voyait parfois accorder un instant de liberté ; certains criaient, certains dansaient, certains sautaient, certaines chantaient,le temps d’un souffle …. avant de reprendre leurs places. Y en avait d’autres  qui distribuaient des questionnaires et avaient des pancartes pour annoter le propos.

Les marchants et badauds ont été bien surpris, ça causait je vous le dit.

On se pose la question de l’enfermement, et on veut partager ça. 

Ça nous à pris une semaine de préparation (avec des ateliers dirigés et des rencontres), y a eu plein de gens qui se sont lancés, qui ont osé jouer et finalement, c’était super. La question difficile de la privation de liberté me trotte encore en tête… 

Allez je vous bige et profitez bien de nos marchés poitevins.