Interventions en rue libre.

« Les champignons ressemblent aux péchés : pour les déguster, il faut prendre des risques » Hervé Bazin

« Arlette aux champignons », c’est différentes sorties en rue avec une équipe de comédiens. De 5 minutes à la journée, de 1 comédien à 15 personnes… Le plus souvent non convoqué, le public se fait surprendre, rit de bon cœur ou rit jaune, s’indigne, se tait, se laisse avoir ou ne se laisse pas faire face aux situations qu’on lui propose.

dossier pro ici

Aujourd’hui, l’omelette contient 12 champignons :

« Les Loueurs d’Escabeaux ».

Location d’escabeau pour spectateurs à l’arrière des spectacles de rue et autre rassemblement type discours, vente à la sauvette ou course d’escargot.
Ils le disent eux même, « Tout est bon pour faire de la caillasse »


« Cocorico »

Une distribution de bananes qui poussent en France ! C’est à peine croyable. Cocorico vous offre une dégustation de ses belles bananes françaises grâce à deux intérimaires… ah tiens, leur patron les tiens en laisse ?
Merci beaucoup à la compagnie La Diva pour le prêt des costumes !
 

 
« la magie de noël »

Un stand photo est installé dans un endroit passant. Le Père Noël vous attend sur son siège, puis vous vous installez confortablement, le pantalon baissé, prêt pour la fessée. Vous repartez directement avec votre photo souvenir.

 
« Les patins SVP »

Une équipe de nettoyage s’active pour faire briller une place de la ville, pendant ce nettoyage, les passants sont priés de traverser avec des patins. Tout doit être stérilisé, propre et net !

 

« La pêche aux pigeons »

Depuis un balcon faisant office de bateau amiral, une bande de pêcheurs a lancé des lignes. Dans la rue, au niveau de l’eau, les plongeurs rabattent le gibier.

 

« Espace Slip »

La fondation Arlette Moreau vous met à disposition un espace convivial, au centre de votre ville, où vous pourrez vaquer à des occupations sportives, ludiques ou farniente, le tout à l’aise, en slip. « Un slibard contre le cafard ! »

 

« Les Éboueurs »

C’est le jour des poubelles pour les déchets de la société. Chômeurs, précaires de tous bords, mendiants, punks à chien, retraités, handicapés… Tous vont être balancés dans le conteneur. Il parait qu’ils vont être recyclés en quelque chose de plus utile comme du paillage pour rond-points…

 
« Les téléphones »

Projet participatif.

Ils sont une vingtaine, rivés sur leur téléphone. Rien du monde qui les entoure ne peut les faire décrocher de leur écran. Ils traversent la ville dans un grand mouvement chorégraphique comme une horde de zombies modernes.

 

« Le MATELAS »

Des femmes et des hommes errent dans la rue, cherchant l’endroit qui leur plait le mieux pour installer leur matelas.

 

« LOCATION DE GARDES DU CORPS »

En ces temps d’état d’urgence, pourquoi ne pas en profiter pour se remplir les poches en proposant la location de gardes du corps à la minute ? Vous vous sentez en insécurité, nous sommes là si vous avez la monnaie.

 

« Cours de natation »

Pour lutter contre l’aquaphobie, le Ministère de la Santé à mis en place des cours de natation au plus près de la population : dans les fontaines publiques. Un Maitre Nageur Sauveteur vous attend avec tout le matériel pour vaincre votre peur de l’eau.

 
« les migrantes »

Elles arrivent de Syrie, mais le gouvernement n’accepte plus de migrant. Elles n’ont plus que la solution de se marier avec un français, le plus vite possible. Cela attire l’empathie comme les foudres ; ça créé le débat. De toute façon, elles ne parlent pas français. Mais autour d’elles, les masques tombent.

 

dossier pro par ici

 

Création 2015 - interventions testées et jouées à Sète (34) /Guéret (23) / Montluçon (03) / Macon (71) / Rennes (35) / festival les Expressifs 2015 à Poitiers (86) / festival les Monts d'la Balle 2016 à Verrière en Forez (42)/ festival les Z'accros d'ma rue 2016 à Nevers (58) / festival Chalon dans la rue 2016 à Chalon sur Saône (71) / festival Scènes de rue 2017 à Mulhouse (68) /